A chaque espace, sa boîte de rangement !

- Catégories : Rangement et organisation

Pour m’occuper pendant le confinement, j’ai décidé de me lancer dans un rangement général de l’habitation familiale. Tri des papiers, des vêtements, des jouets des enfants… tout devait y passer… Jusqu’à ce que je me rende compte que je n’avais pas assez de boîtes pour ranger tout ça !
De jolies boîtes, j’entends. Pas de simples contenants en plastique un peu honteux à glisser au fond d’un placard. Parce que des placards, je n’en ai pas des dizaines ! Il me fallait des rangements ingénieux et pratiques qui m’aident à optimiser l’espace limité de notre appartement, tout en ajoutant une pointe de déco si possible…

Cachez-moi ces rouleaux que je ne saurais voir !

Premier défi : les WC.

Ce n’est pas la pièce la plus glamour mais c’est tout de même celle où l’on fait des séjours assez réguliers ! Et j’en avais assez que la seule décoration de cet espace exigu soit une pyramide de rouleaux de papier toilette…
Pour libérer l’espace, j’ai trouvé une colonne blanche en métal  qui me permet de dissimuler trois rouleaux avec classe ! Et grâce à son trou sur le dessus, je l’attrape facilement pour passer l’aspirateur ou la serpillère dessous quand vient l’heure du ménage…

Colonne WC

Des vêtements qui prennent moins de place

Deuxième défi : les fringues !

Je ne suis pas une fashion victime mais j’ai quand même un certain nombre de vêtements qui semblent vouloir s’échapper de mon armoire à chaque fois que j’en ouvre les portes. Mon kif se serait d’avoir un grand dressing, comme dans les films, où je pourrais embrasser d’un seul coup d’œil l’ensemble de ma garde-robe. Mais la réalité, c’est que j’ai un placard intégré de deux mètres que je dois partager avec l’homme…
Du coup, pour ne plus avoir à farfouiller sur chaque étagère à la recherche de la tenue idéale (en ruinant mes heures de repassage par la même occasion), j’ai opté pour des housses de rangement sous-vide . J’y ai rangé tous nos vêtements d’hiver qu’on ne va plus utiliser pendant quelques mois. Et en un coup d’aspirateur, j’ai gagné 75 % de volume ! C’est fou ce qu’il a l’air grand mon placard maintenant.
Quant aux chaussures, je les ai rangées dans des boîtes empilables. Là aussi j’ai gagné beaucoup de place. Et comme les boîtes sont transparentes, je trouve facilement la paire qu’il me faut.

Faire participer les enfants au rangement

Troisième défi : la chambre des enfants…

Que celle qui ne s’est jamais empalé les orteils sur les jouets de sa progéniture lève la main ! Vous savez, ces briques de constructions aux coins acérés et ces accessoires de poupées tellement pointus qu’on se demande comment ils ont pu être homologués. Bref, j’ai trouvé la solution !
Non, je n’ai pas revendu le bric-à-brac de mes gosses. Je leur ai offert un sac de rangement super ingénieux. Déplié, c’est en tapis de jeu confortable sur lequel ils peuvent s’inventer les histoires qu’ils veulent. Et dès qu’ils en ont assez, ils regroupent les jouets au centre et tirent sur les cordons, pour transformer le tapis en bourse qu’ils transportent où bon leur semble.
Quand on veut que tout soit nickel, on accroche le sac à la patère que j’ai installé derrière leur porte. Le reste du temps, ils le rangent dans un coin de leur chambre pour y avoir accès plus facilement.
Ce que j’aime le plus avec ce sac, c’est que les enfants ne rouspètent plus quand je leur demande de ranger leurs affaires. Mieux, ils ont l’impression que je leur ai fait un super cadeau. J’ai choisi le modèle à colorier ! Grâce au kit de feutres fourni, ils peuvent le customiser comme ils le souhaitent.

Color my Bag

Des papiers bien rangés

Quatrième défi : la paperasse !

Entre les bulletins de salaire, les contrats d’assurances, les factures d’eau et d’électricité, les certificats de garantie de nos appareils électroménagers, les déclarations d’impôts et tout le reste, elle gagne peu à peu du terrain dans notre intérieur.
Mon premier travail a été de trier tout ça. Je suis allée vérifier les délais de conservation des documents officiels sur le site du service public, ce qui m’a permis de dégager tous ceux dont je n’avais plus besoin. Mais il m’en restait quand même un petit paquet…
Pour les ranger, j’étais tentée pas les dossiers suspendus qui permettent de trouver ce qu’on cherche en un clin d’œil. Mais je n’ai pas de meuble adéquate pour les accueillir. Heureusement, j’ai trouvé une boîte adaptée. Elle est équipée de deux rails pour suspendre les dossiers mais elle peut aussi recevoir de grands classeurs. Et grâce à ses deux poignées, elle est facilement transportable d’une pièce à l’autre. Désormais, chaque nouveau papier entrant trouve directement sa place.

Office Box

Dompter l’électroménager dans le salon

Cinquième défi : cohabiter avec la technologie !

Entre celle de la télé, celle du lecteur DVD et celle de la box internet, notre salon est envahi par les télécommandes. Et tout l’enjeu au moment de regarder un film est de retrouver la bonne… qui peut être à peu près n’importe où. Pour les regrouper, j’ai choisi le porte-télécommande Cosy qui peut en accueillir jusqu’à quatre. J’aime bien son côté design qui s’accorde avec notre décoration.
L’autre problème dans cette pièce, ce sont les fils électriques. Il y en a partout ! La plupart sont cachés derrière le meuble télé heureusement. Mais pour limiter les enchevêtrements, j’utilise des enrouleurs de câbles qui me permettent de ne garder que la longueur nécessaire à l’utilisation de chaque appareil. Et pour savoir, en un coup d’œil, quelle prise correspond à quel appareil, j’ai équipé chacune d’une étiquette pour câbles. Fini de se tromper au moment de débrancher la console de jeu plutôt que la chaine-hifi (et vice-versa) !

cozy

Une entrée bien organisée

Sixième et dernier défi : optimiser l’entrée.

Comme dans beaucoup de petits appartements, notre entrée est exiguë et ne permet pas d’installer le moindre meuble. J’ai donc décidé d’aménager une station d’accueil minimaliste. J’ai vissé une planche peu profonde au mur sur laquelle j’ai installé trois boîtes de rangement décoratives. La plus grande accueille désormais le courrier (entrant ou sortant), tandis que les petites dissimulent les clés et les lunettes de soleil. Dès que j’aurai le temps, je la complèterai avec un dispositif pour accrocher mon sac sous la tablette, et peut-être un petit miroir pour vérifier que je suis pimpante au moment de sortir ! Mais ce sera pour plus tard car l’heure du déconfinement a sonné et que, pimpante ou non, je suis bien décidé à profiter de ma liberté retrouvée !

Partager ce contenu